Partagez|

L'eau est bonne ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: L'eau est bonne ? Ven 12 Aoû - 20:16

    Le soleil était à son zénith, et on pouvait entendre les oiseaux gazouiller, comme s'ils se réjouissaient de ce merveilleux temps. Shiranui lui aussi, voulait en profiter. Il se trouvait actuellement chez les Misutos car le commerce y était profitable ces temps-ci. Malheureusement, il faisait trop beau pour que les anges restent chez eux, si bien que les rues du marché était bondée. Plus aucun marchant itinérant ne pouvait installer son stand et le garçon, arrivé trop tard, ne pouvait donc par vendre. Alors, il s'était dit qu'aller se relaxer était une meilleure solution.

    Le lac était très réputé, aussi bien sur le nuage, que dans les territoires du bas, l'eau y était, selon les rumeurs, claire et paisible. Certains disaient même qu'elle aurait pût soigner un malade - quoique, le marchand n'y croyait pas trop...
    Le voici donc sur la berge du lac. Le bruit de la cascade brouillait tout autre bruit, mais ce n'était pas comme si Shiranui était menacé, ou avait des ennemis, alors il n'hésita pas à penser a autre chose avant de glisser dans l'eau turquoise. Elle était pile à la bonne température, ni trop chaude, ni trop gelée, exactement comme le jeune homme aurait voulut que l'eau de son bain soit.

    Il laissa ses pensées divaguer sur le paysage, ou bien les nuages. Shiranui ne se rendit plus compte du temps qui passait, il pouvait bien se mettre à pleuvoir, le jeune homme ne le remarquerais sans doute pas. Voila pourquoi ce peuple aimait ce lieu... Il soupira de plaisir : jamais il ne s'était sentit aussi bien, jamais il avait cesser de penser à son père, seul à présent que sa mère avait rejoint le monde des morts. Et si un jour, lui même mourrait ? A qui manquerait-il ? Mais ses pensées s'envolèrent très vite.

    Pourquoi personne ne pensait à venir ici ? S'était si étrange par un temps pareil. Les Misutos préféraient le marché Ou bien, ce lieu était-il magique ? Il ricana, bien que personne ne puisse l'entendre. Cela le surprit, il n'était pas comme !a d'habitude ! Shiranui décida de faire quelque brasse pour essayer de ne plus penser à rien.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://it-may-rain.forumgratuit.org
MessageSujet: Re: L'eau est bonne ? Sam 13 Aoû - 10:01

Elle a encore
disparu.


— Votre Altesse !! MAJESTÉ !!!

*Bon sang, où est-ce qu'elle est passée encore !* Il n'était pas midi, et Son Altesse s'était déjà fait la malle. Le pauvre Misuto aux ailes brunes courrait dans tout les sens. *Franchement, elle me les aura toutes faites...* D'ailleurs, ça faisait pas mal de temps qu'elle ne s'était pas enfuie comme ça. En même temps, en tant que son garde du corps, Gawayn s'était bien amélioré niveau surveillance. Mais c'était encore un de ses caprices de Reine, rien de plus. Son rôle n'était pas des plus faciles, mais avec son caractère, elle s'en sortait plutôt bien. Comment faisait-il pour la supporter ? Très bonne question. Lui-même se la pose plus d'une fois par jour mais il n'a toujours pas trouvé de réponse.

— Gawayn ! S'écria une voix du fond du couloir.

— Oui ? Dit-il en sachant exactement à qui cette voix appartenait.

Il se retourna doucement, et se prit un magnifique coup d'éventail sur la tête, à la manière d'un gamin qui aurait fait une bêtise. Cet éventail, il le connaissait bien, c'était celui de la vieille gouvernante d'Enjeru et de son frère. Cette femme était d'un certain âge, à la chevelure grisonnante.

— Elle est encore partie ?! Non mais tu le fais exprès mon petit ! Le sermonna la vieille femme.

— Oui ! Euh non ! 'Fin c'est-à-dire que... Bégaya le soldat avant d'être à nouveau interrompu.

— Tu ne te rends pas compte ! Elle, seule, dans la cité. Pauvre petite !

Gawayn se frotta l'arrière du crâne en poussant un soupire. Il avait l'habitude des remontrances de la vieille femme, très justement surnommée Grand-mère. D'ailleurs, même Enjeru ne savait pas son vrai prénom. Grand-mère était en train de se faire des films, comme à chaque fois que la souveraine désertait le palais.

— Écoute Grand-mère, je vais la retrouver, calme-toi. La rassura-t-il en mettant une main sur son épaule.

Elle s'écria encore une fois qu'il était un bon à rien, et qu'il n'était pas capable de protéger efficacement la Reine, tout en lui assénant quelques coups supplémentaires. Et c'est avec le sourire aux lèvres que Gawayn s'envola en direction de la sortie tout en lui promettant de ramener la jeune Reine en un seul morceau.
Il parcouru les jardins de long en large, prenant parfois de la hauteur pour avoir une vue d'ensemble. Il était de son devoir de toujours veiller sur la souveraine et elle arrivait quand même à échapper à sa surveillance. Il ne savait pas comment elle s'y prenait, mais toujours est-il qu'elle y arrivait. Il subissait alors les remontrances de la vieille gouvernante. A chaque fois, il baissait un peu plus dans l'estime des nobles, des gardes, etc. Mais à chaque fois aussi, il la retrouvait assez rapidement.
Cinq tours de palais et trois passages à la terrasse plus tard, il admettait enfin qu'elle ait réussi à sortir. Il décida alors de faire de même. Première cible : le quartier marchand. Là-bas, il y avait toujours du monde, d'autant plus qu'aujourd'hui, c'était grand soleil, donc c'était l'endroit idéal pour passer inaperçue. Même si elle était la souveraine, avec un foulard sur la tête, les cheveux relevés et des habits discrets, elle ne se ferait pas remarquer si elle se faisait discrète.
Le Soleil avait presque atteint le milieu de sa course lorsque le soldat se posa avec délicatesse sur le toit d'un magasin. Il sourit en reconnaissant l'endroit. Il était à deux pas de la boutique de ses parents, mais il n'avait pas le temps de passer leur dire bonjour, il avait une Reine à retrouver. Il regarda attentivement la rue mais Enjeru restait introuvable. Il s'éleva alors dans les airs puis se rapprocha le plus possible des passants et vola ainsi en remontant toute la rue, mais nul part il aperçue le fin visage de la souveraine. Il s'éleva encore de plusieurs dizaines de mètres puis jura un bon coup.
Tout en réfléchissant, il fit un tour sur lui même et aperçu, par hasard, le haut de la cascade plongeant dans le lac. D'un vif coup d'aile, il parti en direction de la chute d'eau. Avec un peu de chance, Enjeru si trouvait sûrement. Elle appréciait l'endroit mais n'avait hélas pas le temps d'y aller. C'était là une raison suffisante pour qu'elle s'y rende après un fugue.
Il atteignit le site en quelques coups d'ailes, mais il ne vit aucunes traces de la Reine. Il inspira fortement puis cria, ou plutôt hurla :

— ENJERUUU !!!

Mais pas de réponse. Intérieurement, il se traita d'idiot. Même si elle l'avait entendue, elle se serait plutôt enfuie que de lui répondre. Il descendit alors en piquer puis plongea vivement dans l'eau claire et pure, sans doute pour se rafraîchir les idées. Il ne fit même pas attention aux personnes pouvant se baigner. Il ressortit rapidement de l'eau, une idée lui ayant traversée l'esprit. Il resta à environ un mètre au-dessus de la surface, il était trempé, mais il s'en foutait. Il rigola ; comment n'y avait-il pas pensé plus tôt ? Si Enjeru n'était pas au Lac de la Grande Cascade, elle était sûrement aller se balader dans la Forêt du Bout du Monde. Il se tourna en direction de cette forêt, fier de lui. Son regard fut alors attiré par un mouvement dans le lac. Il s'aperçut alors qu'une personne était dans le lac.

— Oups...

Hors rp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'eau est bonne ? Mer 24 Aoû - 13:00

◊ Le vent dans mes cheveux et mes ailes le battant, étaient les seuls sensations qui me parvenaient encore. A par peut-être un incroyable et grisant sentiment de liberté pure. Mais je n'aurais pas dut être là, a voler, comme si de rien n'était. Je chassait ces remords de mon esprit et me contentait de sourire. Pour la première fois depuis longtemps, mes ailes noires étaient libres de leurs mouvement, frappant l'air avec vélocité, laissant le courant aérien les caresser avec douceur. Et la seule chose que je voulais c'était en profiter.
◊ Oui, je m'était "enfuie" du palais. Mais je ne voyais pas vraiment cela comme une fugue, vu que je n'avais plus seize ans. Pourquoi s'acharnaient-ont a me maintenir enfermée ? J'en avais eu marre de tous cela et avait décider d'aller rencontrer mon peuple, comme une bonne reine le faisait. Jusqu'à présent c'était plutôt réussit, le ciel fourmillait d'âmes, volant elles aussi.
◊ Je fermais les yeux, pour les protéger au moins quelques instants du vent irritant. Mon allure était tellement vive que l'air me fouettait le visage. Mais d'une certaine manière, j'aimais cette douloureuse sensation, car elle me prouvait que j'étais belle et bien vivante, et non pas une poupée enfermée dans une cage dorée. Petite on m'avais toujours interdit de voler aussi loin et aussi vite que je l'aurais voulu et c'était cette frustration qui, a cet instant, emplissait tous mes muscles et leur permettait de donner libre cour a leur puissance.
◊ Dans ma folle course, je survolait tous les magnifiques endroits de mon royaumes que je n'avais jamais le temps de visiter. Les étales colorées du quartier marchand appelèrent mes yeux. Avec un grand sourire je contemplais les allées bondées de monde. Le soleil était chaud aujourd'hui et je plaignit ses pauvres gens, serrés les uns contre les autres. Mais La merveilleuse odeur de cannelle et d'orange qui montait jusqu'à moi en volutes me fit dire qu'ils devaient tous de même apprécier ce moment.
◊ Puis c'est la cascade principale de l'île volante qui fut en vue. Son eau claire paraissait si chaude quelle éveilla en moi un besoin de m'y plonger. Ce que je ne me gênai pas pour faire dans les secondes qui suivirent. Peu m'importait d'être habillée de ma plus belle robe, en vue d'une rencontre avec un haut dignitaire étranger, dans la soirée. De toute façon, elle était Noire sur presque toute sa totalité, sauf quelques volants blanc, donc je n'avais pas a m'inquiéter du faite qu'elle devienne transparente au contacte de l'eau.
◊ Je plongeait presque a la verticale vers le lac, repliant mes longues ailles, pour mieux glisser dans l'air. En l'espace de quelques secondes, je touchait la surface de l'eau et m'y enfonça avec un léger bruit de clapotis. Une fois totalement plongée, j'ouvris mes yeux vairons et commença a nager, dans les profondeurs du lac. Mais ma capacité a l'apnée avait quelques limites et je refis bientôt surface, sur une berge, au milieu de roseaux. Pas plus mal, au moins on ne me voyait pas.
◊ Mais moi, je pouvais observer les alentours, et ce que je vit me mit en colère. Gawayn était là. Il volait, agitant ses immenses ailes brunes. Heureusement pour moi, il venait d'éclabousser un nageur et lui présentait ses excuses. De toute façon, si je ne me montrait pas, il ne me trouverais pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'eau est bonne ? Mer 24 Aoû - 13:51

    Shiranui fut surpris dans sa tranquillité par un Misuto qui semblait assez en colère. Mais l'homme ne prêta pas attention au marchand, qui continua de nager, mais garda un œil sur lui. Le jeune homme aurait préféré rester seul, mais ainsi va la vie.
    Le rouquin lança un cri pleins de... Honte ?

    " _ ENJERUUU !!! "

    Il avait perdu quelque chose ? Quelqu'un ? Plutôt quelqu'un, mais si c'était le cas, pourquoi venir gueuler ici ? Shiranui pouffa, la situation était drôle : il n'avait jamais entendu quelqu'un crier aussi fort juste pour une fille.
    L'homme descendit en piquer pour plonger dans l'eau du lac. Le marchand se dépêcha de changer de position et de fuir ce danger ambulant. Dommage qu'il ne soit pas très bon nageur... Alors forcement, la vague que déclencha le plongeon de l'homme frappa la marchand de plein fouet... Il avait bien essayer d'apprendre à se déplacer plus vite dans l'eau étant jeune, mais il finissait toujours pas boire la tasse. L'eau n'était pas son élément, voilà tout. Les Thelujis essayaient de ne pas tomber à l'eau, et pas de bien nager, de toute manière, se risquer dans l'eau froide de la banquise était du suicide - oui bon, il faut croire que les jeunes sont suicidaires. Les pensées du garçon s'interrompirent quand l'autre se mit à rigoler et regarda le forêt. Minute, serait-ce... Un attardé ? Il avait un petit air hautain, comme s'il était fière de lui mais Shiranui ne comprenait pas vraiment pourquoi regarder une forêt pouvait remplir de fierté un homme - à part s'il avait planté tous les arbres lui-même ou qu'il était Shinrin, ce qui n'était pas le cas. Ses yeux brun rencontrèrent ceux du marchand.

    " _ Oups... "

    Quoi oups ? Comme s'il ne savait pas que des gens se baignaient là... Le jeune homme ne sachant pas trop comment réagir, sourit faiblement. Il n'allait pas non plus le saluer car il n'avait plus très envie de faire sa connaissance - si un jour il l'avait désiré... Il replongea le haut de son corps dans l'eau, et l'eau de ses cheveux à présent mouillé coula dans son dos. Puis lança à l'homme un regard vert remplit de questions qu'il n'osait pas poser.
    Il regarda autour de lui, et son regard se posa sur un tas de roseau sans importance. Peut être qu'un oiseaux s'y était caché, car il aurait juré... Mais c'était sans importance.
    Il souffla dans l'eau, pour signifier qu'il se fichait d'être mouillé, parce qu'il l’aurait bien été à un moment ou un autre. Shiranui détailla les ailes couleurs terre de l'homme. Et s'il avait eue des ailes ? Oh, être un Oshan aurait été très ridicule pour le marchand vu ses médiocres capacités dans l'eau, mais être un Misuto ? Voler lui aurait plus, mais sans plus. Quand son ami Shen - un marchand au origine Misuto - l'avait fait gagner le nuance sur son pégase, il avait cru que le ciel lui appartenait, mais la peur du vide s'était manifestée... Shiranui était finalement assez content d'être ce qu'il était, et personne ne pouvait le battre quand il s'agissait de marchander !

    " _ Je peux vous aider ? " finit-il par demander.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://it-may-rain.forumgratuit.org
MessageSujet: Re: L'eau est bonne ? Mer 24 Aoû - 21:54

Cache-
cache


Gawayn resta interdit, il ne savait pas comment réagir, il ne savait pas quoi dire. Franchement, il avait dû passer pour un imbécile à rigoler tout seul. Il remarqua alors que le baigneur souriait faiblement, ce dernier n'avait pas l'air d'avoir envie d'être sympathique. Le soldat continuait de battre des ailes, perdu dans ses pensées. Il avait un peu l'impression que le temps s'était figé, d'ailleurs, c'était toujours cette sensation que lui inspirait le lieu. Si calme, reposant.
Le silence qui s'était installé entre les deux jeunes gens commençait à déranger le Misuto, qui se demandait toujours où avait bien pu passer sa souveraine. Même si il savait qu'elle pourrait ce défendre, on était jamais à l'abri d'un complot. Si jamais il arrivait malheur à Enjeru, le jeune homme s'en voudrait toute sa vie.
Il fût cependant tiré de ses pensées à cause du jeune nageur.

— Je peux vous aider ? Demanda l'étranger.

Le soldat passa une main dans ses cheveux, histoire de les essorer un peu puis il sourit à l'intention du jeune homme. Devait-il lui dire de but en blanc qu'il recherchait la Reine Misuto qui s'était fait la malle quasiment sous son nez ? Après réflexion, Gawayn se dit que c'était vraiment pas une bonne idée. Il regarda le nageur un moment puis se rapprocha un peu de lui, sans pour autant retourner dans l'eau.

— Bonjour, excusez-moi de vous avoir dérangé. Commença-t-il, il marqua ensuite une courte pause avant de reprendre. Euh... vous n'auriez pas vu une jeune femme, très belle, avec de longs cheveux noirs, une robe de la même couleur et...

Il ne fini pas sa phrase car son regard fût attiré pas un mouvement dans les roseaux, il tourna alors la tête en direction de ces derniers, qu'il scruta longuement. Ayant subi un entraînement draconien pendant plusieurs années, Gawayn n'avait plus a démontrer ses talents. Il était donc sûr que quelque chose, ou quelqu'un, était dans ses roseaux. Il fronça les sourcils, son instinct lui ordonnant d’aller voir de plus près cette berge.
Se rendant aussi silencieux que possible, et oubliant par la même occasion le nageur, Gawayn se rendit au dessus du plant de roseaux. Il aperçut alors une masse de cheveux noirs aux milieux de la végétation. Gawayn mit ses main sur ses hanches, puis il se racla la gorge pour informer l'intruse de sa présence. En cet instant, ce n'était pas vraiment de la joie qui se peignait sur le visage du soldat, plutôt un mélange de soulagement et de colère contenue.

— Par tous les Dieux Enjeru, ça fait au moins quatre heures que j'te cherche !!

Oui, c'était bien à sa souveraine qu'il s'adressait, et oui encore, il se permettait de la tutoyer. Enfin, disons que ça dépend de la situation.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'eau est bonne ? Sam 27 Aoû - 19:10

◊ J'avais rêver de ce moment de liberté depuis des mois et voilas que ce fichu Gawayn gâchait tous ! J'avais vraiment beaucoup d'affection pour lui, mais il avait un don certains pour me casser les pieds. Du fait de son métier sans doute. Je l'aurais bien vu en nounou. Mais il se chargerait d'enfants en bas âge, pas de moi ! Le fait que j'ai 19 ans et la reconnaissance d'une fillette de 6 ans me mettait toujours en rogne. Peut-être que d'ici quelques années j'aurais le courage et la crédibilité, pour pouvoir m'affirmer.
◊ En attendant, j'étais recroquevillée dans de l'eau gelée, ma robe trempée, flottant autour de moi au rythme de l'ondulation du lac. Mes cheveux libres, cascadaient dans mon dos et sur mes épaules, me réchauffant quelque peu. Si quelqu'un me connaissait et me voyait ainsi, il sera outré. Mais je n'en avais absolument rien a faire. De plus que ce fichu garde du corps avait l'air d'avoir flairer le mauvais coup. Le jeune homme qu'il avait éclaboussé semblait le prendre pour un débile, a ce que je voyais d'ici. D'un cotés je le comprenait. Pas parce que l'ange roux était vraiment débile, mais parce qu'il me tapait sur le système.
◊ Et le fait qu'il me découvre ne manqua pas d'arriver. Même si il tentait de se rendre aussi silencieux que possible, ce qu'il réussissait bien, ces gestes ne faisaient aucuns doutes pour moi. En même temps, je ne fixait que lui depuis qu'il était arrivé. Bientôt, son regard se fixa sur moi, ou plutôt sur mes cheveux, vu que c'était quasiment la seule chose visible de mon être. L'ange posa ses mains sur ses hanches. Geste que je détestait, du fait que ma mère le faisait a chaque fois qu'elle était en colère contre mon frère ou moi. Et avec l'âge, cette aversion était restée la même. Il se racla la gorge et j'attendis les mots que je devinaient, avec colère.

— Par tous les Dieux Enjeru, ça fait au moins quatre heures que j'te cherche !!

◊ Lui aussi semblait en colère, mais cela ne m'atteins pas plus que cela. Comme mon état étais le même, je n'arrivais pas a me rendre compte qu'il avait put se faire du soucis. Puis il me tutoyait, et cela me gênais en public. Pas que mon égo soit surdimensionné, mais plutôt qu'il risquait la rétrogradation si on apprenais qu'il faisait amis-amis avec moi. Encore une marque de l'immaturité que l'on m'accordait.
◊ Cette fois-ci, je n'avais pas envi de me laisser faire. Même si il y avait des gros risque pour le bon état de la santé mentale de mon garde du corps. Le pauvre risquait de devenir fou a force. Sur le moment, je n'en avait que faire. Les graines d'une idée avait été semée dans mon esprit et les bourgeons sortirent d'un seul coup. Avec un petit sourire satisfait, je me relevai.
◊ J'accordais tous de même un regard a Gawayn, pour lui prouver que j'allais bien et que tous cela n'était pas contre lui. Il allait avoir besoin de se raccrocher a cela. Je n'avais pas envi de briser notre amitié, mais mon sang chaud prenait le dessus. D'un bond je pris mon envol. Mes larges ailes fendirent le ciel avec habileté et vitesse et je me retrouvait très rapidement au dessus du nageur dérangé par Gawayn.
◊ Personne n'aurait put deviner ce que j'allais faire, a par ma conscience, qui m'avait soufflé cette idée. Avec un bruissement d'ailes, je me laissait tomber juste devant le jeune homme. Décidément, le pauvre n'allait cesser d'être dérangé. J'espèrerai ne pas l'avoir noyé. J'entrai en contact avec l'eau d'une façon violente et l'eau m'assomma presque. Je dut me faire violence pour ne pas m'évanouir, ce n'était pas vraiment l'effet escompté.
◊ Aussi rapidement que j'étais tombée, je resurgit hors de l'eau et me précipita dans les bras du nageur. Je détestait les contacts physiques et ma maigre consolation fût qu'il était tous de même assez séduisant. Le pauvre se retrouva avec ma chevelure dans le visage et devait sans doute se poser des tonnes des question. Je pris une grande inspiration, plus pour me donner du courage que parce que j'allais faire allait être physique.

-S'il vous plait monsieur, ce bandit essaye de m'attaquer ! Dis-je au jeune homme en tournant mon visage vers le siens.

◊ Voilas, je venait de lancer ma bombe, il ne restait plus qu'a admirer l'explosion. En espérant qu'elle ne serait pas trop violente. Je repris lentement mon souffle, que j'avais perdu dans l'émotion et tenta de calmer le mieux que je pouvais les battements de mon cœur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'eau est bonne ? Sam 27 Aoû - 20:04

    " _ Par tous les Dieux Enjeru, ça fait au moins quatre heures que j'te cherche !! "

    Le rouquin s'était déplacé très vite vers l'amas de roseau que j’avais remarquer tout à l'heure. Shiranui le soupçonnait d'avoir vu la même "chose que lui. Il avait mit les mains sur ses hanches et s'était raclé la gorge avait de sermonner je ne sais pas qui avec un peu d’inquiétude.
    Une jeune fille vêtu de noir sortit de l'eau et je n’eut pas le temps de la détailla qu'une autre vague s’abattit sur le marchand. C'était une manie chez les Misutos ou quoi ? Il eut à peine le temps de reprendre son souffle que la jeune fille se précipita dans ses bras et il en fut très étonné. Il ne vit toujours pas son visage, mais ses cheveux par contre si, et de très près...

    " _ S'il vous plait monsieur, ce bandit essaye de m'attaquer ! "

    Elle tourna son visage vers l'ancien Theluji et il fut frappé par ses yeux : il n'en avait jamais vu de tel : un bleu lagon et l'autre aussi noir que sa tenue ou bien ses cheveux... Cela la rendait très séduisante. Mais après une telle déclaration, il ne savait comment réagir. Il la fixa un bon moment, avec une habitude béante.

    " _ Quoi ? "

    Vraiment trop nul comme réponse, mais même si l'autre avait l'air pas très net, il avait la carrure d'un soldat. Et Shiranui n'était ni plus fort qu'un soldat, ni armé.

humpf :
 

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://it-may-rain.forumgratuit.org
MessageSujet: Re: L'eau est bonne ? Sam 27 Aoû - 22:33

Stupéfaction
générale.


La Reine se releva puis jeta un regard vers Gawayn. Ce dernier put y lire plusieurs choses, la plus important étant que ce n'était pas contre lui qu'elle était furieuse. Il redoutait aussi une action regrettable de la part de la jeune femme, il était quasiment sûr que cette fois, il aurait dû attendre avant de la retrouver.
La souveraine prit son envol et arriva au dessus de l'étranger en rien de temps. Gawayn fût étonné mais jamais il ne se serait douté de ce qui allait suivre. Enjeru plongea avec vivacité dans l'eau, juste devant le baigneur qui reçut la vague de plein fouet. Gawayn se rapprocha un peu puis eu un geste de recul en voyant la Reine revenir à la surface et prendre le nageur dans ses bras. Le soldat écarquilla les yeux et ne put s'empêcher d'ouvrir la bouche. Mais à l'intérieur, une vague de jalousie le submergea un instant. Il savait que les contacts physiques n'étaient pas la tasse de thé de la souveraine. Mais il se reprit rapidement en prenant conscience que tout ceci était fait à dessein. Il se reprit à temps pour entendre les paroles de la jeune femme.

— S'il vous plaît monsieur, ce bandit essaye de m'attaquer ! Dit Enjeru en regardant le jeune homme dans les yeux.

Gawayn en resta coi, bouche bée. Il n'arrivait pas à assimiler ce qu'il venait d'entendre. Un long moment passa avant que quelqu'un ne réagisse. Le nageur était lui aussi visiblement très perturbé par la déclaration d'Enjeru. Ce dernier lâcha juste un mot.

— Quoi ?

Gawayn serra les poings, comment pouvait-il se sortir de là ? C'était sans issue. Et il n'avait aucune envie de mêler cet étranger aux affaires du royaume. *Je crois que je vais devenir dingue à force... Mais vraiment...* Pensa-t-il en se pinçant l'arrête de nez et en fronçant les sourcils. Il s'approcha encore un peu des deux êtres dans l'eau. Il commençait à en avoir vraiment marre. C'était la goutte d'eau qui faisait déborder le vase et il avait envie de balancer ses quatre vérités à sa Reine bien-aimée. Il prit une inspiration, essayant de se calmer un minimum.
Il fixa ensuite le baigneur, assez méchamment, malgré les paroles qu'il allez prononcer.

— Veuillez m'excusez monsieur, mais il se trouve que vous êtes au mauvais endroit au mauvais moment. Ne répétez à personne ce que vous avez vu ici.

Gawayn ne pouvait prendre le risque que tout le monde sache pour les fugues de la Reine des Misuto. Cela serait vraiment très regrettable pour la réputation du territoire et de la famille royale. Même si la principale concernée devait s'en foutre totalement de ce qu'on pouvait bien penser d'elle. C'est pour cette raison qu'il avait mis en garde l'étranger.
Gawayn soupira mais était toujours sur les nerfs. Il décida de vouvoyer Enjeru, car il avait bien vu tout à l'heure ce qu'elle pensait à propos de cela. Et puis, en public, ça ne se faisait pas. Même si, à ce moment, le fait d'être rétrogradé de lui déplairait pas le moins du monde. Ne plus être chargé de supporter Enjeru, d'arrêter de jouer ce rôle sur protecteur de nounou... Il l'espérait, mais d'un autre côté, être privé de la présence de la Reine et de son amitié serait très dur pour le jeune homme.

— Mademoiselle, sachez tout de même que je risque mon poste à chaque fois que vous fuguez, et je crois que je vais finir par devenir fou, mais ça a l'air de vous être bien égal. Cependant il est de mon devoir de vous ramener Lança-t-il avec des yeux assez furieux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'eau est bonne ? Dim 28 Aoû - 12:40

◊ Aucun des deux hommes ne comprenait, ou ne voulait comprendre mon geste. Pourtant c'était tellement compréhensible ! Cet idiot de baigneur aurait put jouer le jeu et j'aurais gagner quelques heures de plus de liberté ! J'allais devenir complément tarée si je restait cloitrée quelques jours de plus au palais. Ce n'était une vie pour aucun être vivant ! Mais sa personne ne voulait imaginer que je le vivait quotidiennement. Les deux semblèrent s'accorder dans leur réaction et l'homme qui me tenait dans ses bras prononça les paroles qui se lisaient dans les yeux de mon garde du corps.

— Quoi ?

◊ Mais il était idiot ou quoi ? Normalement, il aurait du me défendre. C'était dans la logique des choses, mais pas pour lui visiblement. Je vit mon l'ange aux ailes brunes serrer les poing tellement fort que même de l'endroit ou j'étais, je voyait ses jointures se blanchirent. Puis il pinça l'arrête de son nez et fronça les sourcils, qui se rejoignirent en une seule ligne. Je trouvai cette moue vraiment étrange, mais ce n'était pas le moment.
◊ Mon garde du corps se rapprocha encore de nous. Il me sembla discerner, l'espace d'un instant, une aura noire flotter autour de lui. Il était évident que les foudres de cette colère était dirigées contre moi et personne d'autre. Mais le stade ou cela m'affectait encore était dépassé. Les secondes qu'il mit a se rapprocher assez de nous me parurent des heures. Je n'entendait que le clapotis des petites vagues qui se brisaient contre moi et le jeune nageur. Je ne voyais que l'ange. Après avoir pris une longue inspiration il lança a l'homme :

— Veuillez m'excusez monsieur, mais il se trouve que vous êtes au mauvais endroit au mauvais moment. Ne répétez à personne ce que vous avez vu ici.

◊ Même si le cœur n'y était absolument pas, un sourire moqueur éclaira mon visage pâle. Si il comptait que le nageur ne répète rien, il s'y était vraiment très mal pris. Sa phrase équivalait a montrer a un enfant un paquet de bonbons ouvert et lui dire de ne pas y toucher. Mais je suppose que dans ce moment de fureur incontrôlable, on ne réfléchit pas a ce qu'on dit. Puis il s'adressa a moi.

— Mademoiselle, sachez tout de même que je risque mon poste à chaque fois que vous fuguez, et je crois que je vais finir par devenir fou, mais ça a l'air de vous être bien égal. Cependant il est de mon devoir de vous ramener Lança-t-il avec des yeux assez furieux.

◊ Ces mots, loin de me raisonner, accrurent en moi le besoin de liberté et de rébellion. Mon cœur battait tellement fort dans ma poitrine que j'avais peur de le voir s'arrêter. Ma tête résonnait de non dit. Il fallait que je vide mon sac, je ne pouvait plus faire comme si de rien n'était. Même si je risquait de mettre au courant malencontreusement le nageur, il fallait que je le fasse de suite. La colère monta en moi comme la lave d'un volcan avant qu'il entre en ébullition.

- Sa m'est très égal Gawayn. Je me sentirait très mal si tu venais a perdre ton poste. Comme toi tu devrais te sentir mal d'obéir a ceux qui te disent d'entraver tous mes mouvements. Je suis la REINE Gawayn, et ici c'est moi qui prend les décisions. Tu crains les coups d'état, mais dit toi qu'ils viendront plus de l'intérieur que de l'extérieure du palais. Je suis trop jeune aux yeux de certains. Mais je sais ce que j'ai a faire. Et pour moi être une bonne reine c'est tous connaitre de la vie des gens de son royaume, pour pallier leurs problèmes. Comment peut-on le faire depuis un palais ?

◊ Je repris mon souffle avec un bruit presque bestiale. J'avais dit tous ce que j'avais sur le coeur. L'homme était au courant que j'étais la reine, et cela m'était bien égal. J'avais envi de crier au monde que j'étais la reine de ce royaume ! Qu'ils pouvaient venir me voir en toute sérénité. Pour appuyer mes mots, je plongea mon regard dans celui de Gawayn et lui sourit très tendrement. Et sans que je me rende compte, les larmes se mirent a couler sur mes joues, comme un torrent en pleine crue. Je n'avais pas envi de montrer cette faiblesse en public.
◊ D'un geste plein d'expérience, je pris mon envol, oubliant presque que je tenais toujours le jeune homme dans mes bras. Mais son poids me rappela vite sa présence. Mais je continuait de prendre de l'altitude. Puis d'un seul coup, je pris de la vitesse et m'éloigna en direction des quartiers bas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'eau est bonne ? Dim 28 Aoû - 12:59

    L'homme serra ses poig si fort, que le marchand se dit qu'il allait se casser quelque chose comme ça si toutefois c'était possible. Puis il pinça l'arrête de son nez et fronça les sourcils. Je me demandait quoi faire. Elle pouvait s'envoler, et moi je ne pouvais pas le défendre - comme si je me baladait avec une arme sur moi pour sauver les demoiselles en détresse -. J'étais venu me baigner, par assister à une quelconque bagarre !

    " _ Veuillez m'excusez monsieur, mais il se trouve que vous êtes au mauvais endroit au mauvais moment. Ne répétez à personne ce que vous avez vu ici. "

    La fille sourit, comme si ça phrase était amusante. S'il comptait se défendre ainsi, c'était un peu loupé, on aurait dit un chef de gang : "tu va mourir parce que tu en sais trop mouahahaha !". Les affaires de ce pays ne le regardais pas. Il aurait mieux fait de ne pas monter sur ce stupide nuage !

    " _ Mademoiselle, sachez tout de même que je risque mon poste à chaque fois que vous fuguez, et je crois que je vais finir par devenir fou, mais ça a l'air de vous être bien égal. Cependant il est de mon devoir de vous ramener. "

    Il était vraiment furieux. Mais ses doutes sur lui s'envolèrent, la jeune fille devait être très pénible à supporter visiblement. Shiranui sentais son étreinte se resserrer, ces paroles semblaient la toucher d'une certaine manière, mais elle ne tremblait pas. Le jeune homme regardais ses cheveux noir - de toute manière il n'avais pas vraiment le choix, il voyait à peine l'autre ange -, et se demandais ce qui allais arriver ensuite.

    " _ Sa m'est très égal Gawayn. Je me sentirait très mal si tu venais a perdre ton poste. Comme toi tu devrais te sentir mal d'obéir a ceux qui te disent d'entraver tous mes mouvements. Je suis la REINE Gawayn, et ici c'est moi qui prend les décisions. Tu crains les coups d'état, mais dit toi qu'ils viendront plus de l'intérieur que de l'extérieure du palais. Je suis trop jeune aux yeux de certains. Mais je sais ce que j'ai a faire. Et pour moi être une bonne reine c'est tous connaitre de la vie des gens de son royaume, pour pallier leurs problèmes. Comment peut-on le faire depuis un palais ? "

    Elle fit un bruit étrange, semblable à un animal qui allais charger... Il s'en fichait bien qu'elle soit reine à ce moment, tout ce qu'il désirait c'est s'en aller et les laisser s'engueuler autant qu'il voulait ! Bon, la marchand aurait sans doute apprécier de la rencontrer, mais d'une manière disons... Différente ! Beaucoup plus différente. Son cou commençait à lui faire mal car elle plantais ses ongles dans sa chair sans s'en rendre compte.
    Et elle pleurait. Il ne savait vraiment pas quoi faire ! Il voulut la serrer un peu plus fort pour que tout cela cesse, qu'elle se calme... Mais la jeune fille s'envola. Quelle bonne idée ! Elle avait oublié qu'elle le tenait, lui, le mec qui avait le mal de l'air... Quelle joie, il allait pouvoir vomir sur la reine de Misuto ... Elle semblait s'en ficher, et la reine continuait de prendre de la vitesse. Il fit un grand effort pour essayer de ne pas regarder le sol et dire :

    " C'est bien gentil tout ça, mais je n'ai pas vraiment envie de vomir sur votre altesse... DEPOSEZ-MOIIIIIIIIIIIII !! "

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://it-may-rain.forumgratuit.org
MessageSujet: Re: L'eau est bonne ? Dim 28 Aoû - 19:32

Larmes, fuite &
mal de l'air


Apparemment, les paroles de Gawayn n'arrangèrent en rien la situation. Le soldat put voir toute la colère que pouvait ressentir Enjeru. Et il la connaissait assez bien pour savoir que dans ces cas-là, elle n'y allait pas par quatre chemins. Mais Gawayn était au moins aussi furieux qu'elle et pour une fois, il n'avait pas envie de se laisser marcher sur les pieds. Cependant, ce fut la jeune femme qui lâcha la première son sac.

— Ça m'est très égal Gawayn. Je me sentirai très mal si tu venais à perdre ton poste. Comme toi tu devrais te sentir mal d'obéir à ceux qui te disent d'entraver tous mes mouvements. Je suis la REINE Gawayn, et ici c'est moi qui prend les décisions. Tu crains les coups d'état, mais dis toi qu'ils viendront plus de l'intérieur que de l'extérieur du palais. Je suis trop jeune aux yeux de certains. Mais je sais ce que j'ai à faire. Et pour moi être une bonne reine c'est tout connaitre de la vie des gens de son royaume, pour pallier leurs problèmes. Comment peut-on le faire depuis un palais ?

Ces mots frappèrent le soldat en plein cœur, et ils le blessèrent tels des lames acérées. Il serra les dents pour contenir toutes les émotions contradictoires qui montaient en lui. Il ressentait de la fureur bien sûr, mais aussi de la peine pour Enjeru, qui était obligée de supporter tout cela. En vérité, il était autant au colère contre elle que contre lui. Il se détestait et il détestait son rôle. En tant qu'ami, il ne devrait pas agir comme il le faisait, il le savait.
La Reine eu l'air d'avoir dit tout ce qu'elle avait sur le cœur. Elle plongea son regard dans celui de Gawayn puis le sourire qu'elle lui envoya le désarma totalement. Il entrouvrit légèrement la bouche, complètement déstabilisé par la grande tendresse visible dans le sourire d'Enjeru. Elle ne souriait que rarement de cette façon et qu'elle le fasse dans une situation comme celle-là perturbait assez le soldat. Les larmes qui dévalèrent ensuite les joues de la jeune femme n'arrangèrent en rien l'état de l'ange roux. Les épaules de ce dernier s'affaissèrent et une vague de tristesse voila un instant ses yeux.
Au milieu des deux, le nageur ne savait que faire. Il avait franchement l'air de vouloir partir de là, pour laisser la Reine et Gawayn s'expliquer. Lui aussi était mal à l'aise devant les larmes d'Enjeru. Mais ce pauvre étranger n'était pas au bout de ses peines. La souveraine prit soudain son envol, désireuse de cacher ses pleurs, en oubliant totalement le jeune homme qu'elle tenait dans ses bras. Elle continuait néanmoins de fendre l'air pour prendre de l'altitude, le poids du baigneur n'ayant pas l'air de la déranger. Gawayn battit des ailes pour suivre la Reine, mais avec trop de lenteur. En effet, elle s'était déjà dirigée avec vivacité en direction des quartiers du bas. Gawayn reprit soudain ses esprits puis s'élança à la suite d'Enjeru, tandis que le pauvre nageur s'écriait :

— C'est bien gentil tout ça, mais je n'ai pas vraiment envie de vomir sur Votre Altesse... DEPOSEZ-MOIIIIIIIIIIIII !!!

Bien que la situation n'était pas appropriée, le soldat pouffa. *J'y crois pas, il a le mal de l'air ! Le pauvre !* Puis il se concentra de nouveau sur sa cible, à savoir, la Reine. Gawayn gagnait de plus en plus de terrain, d'une part parce qu'il était plus rapide qu'elle et d'autre part parce qu'il n'avait pas un passager à transporter. Il n'avait pas le temps de se griser de cette vitesse vertigineuse car déjà, les quartiers du bas étaient en vu. Rapidement, le soldat fut à la même hauteur que la souveraine.

— S'il vous plaît, posez-vous !!

Il jeta vers elle un regard inquiet, il ne savait pas ce qu'elle pourrait faire de stupide dans l'état où elle était. Sa colère contre elle était passée aussi rapidement qu'un battement de cils. Il savait aussi qu'elle ne l'écouterait pas, elle était plus têtue qu'une mule parfois, mais là, il ne fallait qu'elle aille plus loin. Ils approchaient déjà des quartiers du bas et Gawayn savait qu'ils ne passeraient pas inaperçus. De plus, ce pauvre étranger, toujours dans les bras d'Enjeru semblait de plus en plus pâle. D'un geste expert, Gawayn se plaça au dessus de la Reine et se rapprocha au plus prés d'elle. De ses bras, il lui entoura la taille, malgré la présence du pauvre étranger, et, grâce à son poids, il la força à atterrir. Ce qui n'était pas bien difficile étant donné que la jeune femme portait déjà le nageur.
Une fois posés, Gawayn ne lâcha pas la Reine, sinon, elle s'envolerait de nouveau et il n'avait pas franchement envie d'une course poursuite. Il attendit qu'elle ai relâché le jeune homme.

— Si vous voulez vous enfuir, assurez-vous au moins de ne mêler personne à ça. Il se tût quelques secondes avant d'ajouter, sur un ton plus léger. Et puis, je ne sais pas si vous avez remarqué, mais le pauvre à le mal de l'air, et ce petit vol ne lui a pas été vraiment bénéfique.

Tout en disant cela, il regarda, avec un regard dénué de toute animosité, le jeune homme qui n'avait pas vraiment l'air en forme.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'eau est bonne ? Dim 4 Mar - 13:27

Hé les potos, vous êtes tous motivés pour le continuer ou pas ce rp ? :)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'eau est bonne ? Dim 4 Mar - 13:31

    Oui chef ! Mais c'est à toi de répondre là
    c'est d'ailleurs pour ça qu'il s'était arrêté °°

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://it-may-rain.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: L'eau est bonne ?

Revenir en haut Aller en bas

L'eau est bonne ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» VOICI UNE TRES BONNE OPPORTUNITE POUR MARC , MALICE ET JOEL COMME INVESTISSEURS» Bonne Année» Bonne Année 2011» OH RESCAPES ! AUX RESCAPES DU 12 NOVEMVRE ET DU JANVIER..BONNE ANNEE!» bonne journée !!
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
It May Rain  :: Les Territoires :: Peuple Misuto :: Lac de la Grande Cascade-